Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de La Compagnie de l'Ourson Blanc

L'Edito du metteur en scène - Avril 2010 - N°1

29 Avril 2010, 17:00pm

Publié par La Compagnie de l'Ourson Blanc

 

Bernard.JPG

 

LES 20 ANS DE L'OURSON BLANC

 

Pour ce premier édito, j'ai souhaité simplement vous faire part des propositions de jeu pour les 20 ans de la Compagnie de l'Ourson Blanc créée le 13 septembre 1990 !

 

Les textes circulent actuellement parmi les acteurs qui devront faire un choix très bientôt, puis viendra la distribution des rôles cet été et les répétitions commenceront en septembre :

 

 

Boris VIAN - L'Equarissage pour tous  (7 femmes-13 hommes-1 enfant)

Arromanches, 6 juin 1944:tandis que les alliés prennent pied sur le sol français, l'équarisseur se préoccupe de marier sa fille au soldat allemand avec qui elle couche depuis quatre ans… Une farce bouffonne et paramilitaire sur un sujet grave, la guerre! Strip-poker masculin, parachutage féminin, chants allemands et américains accompagnés d'un accordéon bien français...

Jean-Marie GOURIO - Brèves de comptoir interrompues...( y en aura pour tout le monde!)

 ...par quelques chansons ou monologues parisiens dans un piano bar batterie piano jazz accordéon! Le décor d'un bistrot au quotidien par l'absurde, la poésie, l'humour, l'actualité et parfois la philosophie...

Milan KUNDERA - Jacques et son maître (5 f-8h)

Un hommage à Diderot et Jacques le Fataliste, le sens philosophique en moins. Une réécriture cinématographique avec flash-back. Une suite d'aventures piquantes dans un style savoureux et sensuel. Un divertissement parfois coquin! Un peu l'esprit libertin de Mon oncle Benjamin...

MAUPASSANT - La Maison Tellier (7 f-2h-1 accordéoniste)

Une histoire de plaisir. Celui qu'on prend, celui qu'on donne, celui qu'on paie, celui qu'on vole. Celui qui s'invente dans la misère des vies perdues. Celui de redevenir joueur. Joueur avec les mots, avec les formes, avec le temps. Laisser aller le rêve, la coquinerie, dans un cabaret sensuel et musical...

MOLIERE - Les Femmes Savantes    (5f-5h)

Une comédie de mœurs et de caractère en alexandrins. Clitandre et Henriette sont amants, mais pour se marier, ils vont devoir obtenir le soutien de la famille de la jeune fille. Le père (Chrysale) et l'oncle (Ariste) sont favorables au mariage. Malheureusement la mère(Philaminte), soutenue par la tante(Bélise) et la soeur d'Henriette(Amande), veut lui faire épouse un faux savant(Trissotin) qui mène par le bout du nez ces "femmes savantes". Finalement...

GOLDONI - Baroufe à Chioggia (5f-6h)  

Une farce, une bande dessinée physique et déchaînée. Dans ce petit port italien, les femmes s'ennuient en attendant le retour de leurs maris ou prétendus maris partis en mer dix mois par an. Alors elles flirtent avec Toffolo, un des rares mâles du coin à ne pas être marin... Seulement, au retour des bateaux, les langues s'agitent, les femmes montent la tête à leur ami respectif pour mieux cacher leurs propres égarements, et de quiproquos en commérages, la zizanie et la soif de représailles se répandent comme le feux aux poudres...


et pour les inconditionnels de pièces moins légères...


Ken KESEY - Vol au-dessus d'un nid de coucou (5f-11h)

Une pièce d'actualité, à la fois drôle et dramatique, où chaque protagoniste exprime ses peurs,ses angoisses,
ses joies, ses privations et parfois son mal-être face à une société qui le marginalise de plus en plus. Un monde fou, absurde, magnifique, atroce… Il y a de tout; des rires et des larmes, de la gouaille et de la préciosité, de l'amour et de la haine, du réel et de l'onirisme, du rayonnement enfin...

Arthur MILLER - Ils étaient tous mes fils (4 f-5h)

"Je sais que tu n'es pas pire que les autres, mais je te croyais meilleur.Pour moi, tu n'étais pas un homme, tu étais mon père". "Moi, je lui pardonnerais tout à lui, parce qu'il est mon fils, parce que je suis son père".
Sur fond de lune, la terrasse d'un jardin, une maison,un arbre mort, une histoire puissante...

Marcel AYME - Uranus (3f-9h)

Un bistrot. L'histoire se déroule dans une petite ville française, bombardée, précisément au moment où la guerre se termine. La guerre, tout le monde l'a vécue mais pas de la même manière. Et les règlements de compte sont toujours d'actualité même si les chasseurs d'hier sont de venues les proies et réciproquement. C'est la valse des contraires dans laquelle le français moyen y perd son latin: collabos ou résistants, communistes ou pétainistes, profiteurs ou exploités, traites ou patriotes, honnêtes ou magouilleurs, marché noir d'avant ou du moment...avec toutes les nuances imaginables!

Jean BECKER - Effroyables jardins (7f- 15h-1enf)

Un homme raconte à un petit garçon pourquoi, à cause d'un acte de bravoure durant l'occupation les ayant conduits tous deux à être traités en otages par les allemands, son père instituteur revêt régulièrement sa panoplie de clown... Encore une histoire d'otage, oui mais avec la tendresse, l'humain, l'humour en plus...

 

 

 

A très bientôt et merci à tous ceux qui ont croisé la route de l'Ourson Blanc durant ces vingts dernières années... La route n'est pas terminée, comme vous le voyez la Compagnie a encore plein de projets en tête, nous serons très heureux de vous retrouvez à nos côtés,

 

Bernard CLEMENT

Commenter cet article