Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de La Compagnie de l'Ourson Blanc

L'Edito du metteur en scène - Septembre 2010 - N°3

23 Septembre 2010, 23:58pm

Publié par La Compagnie de l'Ourson Blanc

 

Bernard-CLEMENT.jpg

 

 

FESTIF, CONVIVIAL et de QUALITE
l'esprit des 20 ans de l'Ourson Blanc



La place du Port, sur les bords de l'Oudon, à Segré, vendredi soir.
Le soleil est là, la fraîcheur aussi...

Trois guitares, belles, acoustiques et country. Trois voix entonnent les premières notes. Duncan, Eddy et Steve chantent le rêve américain, clin d'oeil à Steinbeck et à Des Souris et des Hommes. Il y a du sourire dans leurs yeux. La prairie de la Plaisse et les images reviennent...

Une voile blanche, une douce musique de René Aubry, une femme âgée endormie. Une femme plus jeune entre. Pour la dernière fois, Catherine et Marie, la mère et la fille jouent avec émotion et justesse les mots subtils, fins et délicats de l'auteur Loleh Bellon. DE SI TENDRES LIENS ...et le bateau s'en va jusqu'au bout de la terre...

Arrive le samedi et l'apéro de midi...

L'accordéon de l'apéro, celui qu'on aime, avec qui l'on chante, avec qui l'on danse et que Bernard caresse amoureusement. Une voix se pose, émouvante et puissante, gouailleuse et douce, Maryse, de St Quentin les Anges. "Et que ne durent que les moments doux", chantait Baschung...

Une chaise haute, un plateau nu. Il va se passer quelque chose...Un grand maigre avec des grands pas, un plus petit avec des petits pas. Ils prennent l'espace et leur présence s'impose derrière le masque. On ne voit que les corps. Du jeu, rien que du jeu, éblouissant, éclatant de vérité... CAHIN-CAHA, il s'est passé quelque chose avec l'Entonnoir Théâtre de Brest...

Des oiseaux s'envolent au-dessus de l'Oudon...

Magie d'un soir, Madel'Y du Lion d'Angers. Cinq jeunes de 15-16 ans. Blu ffant. Les voix déjà fermes et touchantes de Séraphin, à la guitare et d'Orane, au clavier, leurs compositions personnalisées, mots et musiques, soutenues par la batterie de Rémi, la basse de Léa et la guitare de Bastien. Un réel talent prometteur...

PORTRAIT DE FAMILLE par La Belle Rouge Théâtre de St Herblain. Une écriture superbe de Denise Bonal. L'univers quotidien d'une famille en rupture de société. Tout y passe : la violence, le racisme, le chômage, la jalousie, l'humain et , pour la mère, "qui pèse plus que son poids", un rêve fou, celui de marier ses enfants...


Quand le jazz est là un dimanche au bord de l'eau...

Prendre l'apéro avec André Pelé à la guitare de Génération Jazz du Lion d'Angers! Que de talents au Lion!
Une contrebasse, une batterie, une trompette et une voix feutrée, féminine. A eux cinq, ils revisitent les standards, Miles Davis et autres légendes du jazz. Merveilleux moment sous le soleil de septembre...

Un accordéon encore, une batterie grondent...le rideau s'ouvre sur des corps endormis et un éclairage de feu. C'est MONTSERRAT qui éclate. La pièce de Roblès pousse tous les acteurs à défendre leurs personnages, corps et âme et ce à quoi ils croient. Terrible moment fort, le chant est à peine entonné que le public se lève...

Une guirlande d'oursons blancs offerte par tous les oursons blancs...La tête dans les étoiles, tel le Contre-Pître grimpé sur les épaules du clown pour voir plus loin...1990-2010. "On s'était donné rendez-vous dans 20 ans, même lieu, même port"...

Merci les Oursons Blancs ! Bon anniversaire!

Bernard CLEMENT
 

Commenter cet article